Décès de Jean-Louis Meyronnet

24 avril 2020

Portrait de Jean-Louis

 

 

 

Jean-Louis Meyronnet nous a quittés

 

Jean-Louis Meyronnet est né le 16 octobre 1947 à Joyeuse (Ardèche). Il a découvert les arts martiaux au début des années 70.

A Montélimar, où il est venu après son mariage pour des raisons professionnelles, il a fondé le Shotokan Ryu Karaté-Do avec son ami Jean-Marie Sabatier en novembre 1975. Il a obtenu son 1er dan en février 1976, son 2ème dan en mai 1990, son 3ème dan en juin 2004 et son 4ème en juin 2008.

 

Entre-temps, il a été juge-arbitre de la ligue Dauphiné-Savoie pendant des années, puis nommé directeur départemental en 2007. Il a obtenu son Brevet d’éducateur sportif premier degré en septembre 1988.

 

Il a aussi enseigné le week-end à Lablachère, où il avait ouvert un club, pendant quelques années.

 

Au cours de ses décennies de pratique, il a su fédérer un noyau d’anciens et de nouveaux adhérents (entre 60 et 180 licences annuelles) tout en inculquant l’esprit du karaté à ses élèves. Il a accompagné des dizaines de karatékas vers la ceinture noire ou en compétition, en leur donnant des cours particuliers le week-end et en les conduisant lui-même aux passages de grades dans toute la région Rhône-Alpes. Il a par ailleurs aidé des dizaines d’élèves à obtenir leur DIF ou leur DAF.

 

Lors de chaque entraînement, il réunissait entre 10 et 20 ceintures noires sur les tatamis.

Il organisait des stages deux fois par an au domaine du Taillé (Vesseaux, Ardèche), en avril (Keiko de printemps) et en octobre (Sesshin d’automne).

 

Il a pratiqué pendant de nombreuses années auprès de Michel Rousseau, 7ème dan, lors de chacune de ses venues annuelles en Ardèche, et fut un proche d’Henry Plée, 10ème dan, auprès duquel il a effectué deux stages dans les années 1990. A la même époque, il a aussi effectué deux stages à l’INSEP.

 

Un 2004 la médaille de la jeunesse et des sports lui a été remise.

 

A la fin des années 2000, il a créé une section Tensho à Montélimar, afin de soulager les malades atteints du cancer pour que ces derniers puissent avoir une activité physique. Tous les lundis et vendredis matins il a accompagnés une dizaine de personnes.

 

Il est aussi à l’origine, avec Nancie Rosati, de l’ouverture du Centre Ressource à Montélimar, destiné à accompagner les personnes atteintes du cancer.

 

En 2007, le 5ème dan de karaté lui a été décerné par Maître Sato, 10ème dan au Japon.

Lors de ses dernières années, il a poursuivi sa recherche de la Voie et s’est passionné en parallèle pour la méditation zazen, discipline qu’il pratiquait seul plusieurs fois par jour et qu’il a pratiquée jusqu’au bout.

 

Les membres du comité directeur, souhaite présenter ses plus sincères condoléances à la famille dans cette terrible épreuve