Karaté et UNSS, une histoire méconnue

1 septembre 2016

Si le sport dans les collèges et lycées est, de manière générale, très diversifié, le karaté peine à s’y faire une place. Gilles Venet, membre du Comité Directeur de la Commission Mixte Nationale (CMN), et président du Comité Départemental de karaté de l’Yonne (89), nous éclaire sur les possibilités qu’offre l’UNSS aux jeunes étudiants…

UNSS_Karate_Illusttration_DB_FFKDA-768x514© Denis Boulanger / FFKDA

 

L’UNSS en bref
« L’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) est une association issue de l’éducation nationale, mise en place au niveau du secondaire, c’est-à-dire dans les collèges et lycées. Aujourd’hui, l’UNSS compte plus d’un million de licenciés, et ce à travers une multitude d’activités sportives, pratiquées dans le programme officiel, en Association Sportive (AS) ou encore plus novatrices, comme le karaté. »

Des compétitions officielles
« L’UNSS met en place divers formats de compétitions. Il y a les championnats académiques, étape indispensable pour se qualifier pour les championnats de France, mais aussi des championnats inter-académiques, ou encore de manière plus locale, des journées de l’UNSS dédiées à certaines disciplines. Au cours de ces journées, plusieurs aspects sont abordés, tels que, entre-autres, la responsabilisation, des formations, et non pas uniquement le côté compétition. »

La place du karaté
« La volonté de faire entrer le karaté au programme de l’UNSS était avant tout pour permettre à la discipline d’entrer dans les écoles. Il est important de lutter contre certaines représentations que peuvent avoir les parents, en s’imaginant notamment un sport extrêmement violent, alors que ce n’est pas le cas.

En ce sens, un premier contact entre l’UNSS et le karaté a été établi en 2002, mais son intégration au programme officiel ne s’est faite que deux ans plus tard, pour l’olympiade 2004/2008. Ainsi dès mai 2005, les premiers championnats de France UNSS de karaté voyaient le jour. Pour cette première édition 17 académies étaient en compétition, soit environ 300 élèves. Toutefois, le véritable essor du karaté dans l’UNSS ne s’est fait qu’en 2012, avec l’intégration d’un championnat de France officiel.

Plusieurs athlètes de haut niveau, comme Lucile Breton et Salim Bendiab (pour l’académie de Lille) ou encore Alexandra Recchia (académie de Lyon) se sont d’ailleurs réalisés dans des championnats de France UNSS de karaté. Cette dernière est par ailleurs la marraine de la discipline au niveau national. »

Des aspects méconnus
« Plusieurs éléments sont méconnus des étudiants. Le premier d’entre eux est notamment le fait de pouvoir participer à un championnat académique d’une discipline, même si cette dernière n’est pas représentée au sein de l’établissement dont l’élève dépend. Dans ce genre de situation, l’élève doit entrer en contact avec son professeur d’EPS, afin de bénéficier de l’encadrement nécessaire.

En outre, un autre aspect méconnu mais non moins important, est la possibilité d’obtenir la note de 16/20 minimum pour l’épreuve d’EPS du baccalauréat. En effet, si un élève de seconde ou de première se hisse sur un podium national, il obtient alors une équivalence pour l’option au bac de 16/20. Les quatre derniers points étant attribués, ou non, suite à la présentation devant jury d’un petit dossier sur une activité sportive choisie. Cette possibilité n’est pas uniquement ouverte aux compétiteurs, puisque la réussite de la formation « Jeune Officiel » au niveau national, ouvre les mêmes droits.

Il est bon de savoir également, qu’au niveau du karaté, il y a une passerelle qui est créée. Ainsi un jeune officiel (équivalent d’arbitre, ndlr.) de niveau national est automatiquement élevé au rang d’arbitre départemental, et inversement.

Enfin, l’UNSS met également en place des fonctions de jeunes coaches. Lorsque l’un d’entre eux est évalué positivement et favorablement, il peut bénéficier de la prise en charge de la formation d’Attestation Fédérale d’Assistant (AFA) par la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées. Cela permet que l’action éducative ne se porte pas uniquement sur les compétiteurs, mais aussi sur les jeunes qui s’impliquent dans les associations sportives. »

Des formats de compétitions adaptés au milieu scolaire
« La règlementation des compétitions n’est pas tout à fait la même qu’au niveau fédéral, étant donné qu’il s’agit d’ouvrir le karaté à un public scolaire. Pour les katas par exemple, la liste est allégée, et la possibilité de refaire un même kata plusieurs fois est acceptée. En combat, les protections casque et plastron sont obligatoires, quelle que soit la catégorie d’âge. La touche au visage est également formellement proscrite et peut mener à une sanction pour la personne qui l’initie ainsi qu’à un gain de points pour la personne qui en est la victime. Enfin, les affrontements ne se font pas sur des tatamis traditionnels de 8m par 8m, mais sur des couloirs, comme en escrime. Ce format porte ses fruits, puisque cela impose une dynamique aux combats, et ne pose pas de problème, même aux karatékas habitués à l’arbitrage fédéral.

Au niveau académique, la compétition peut être faite à titre individuel, mais exclut alors la possibilité d’une qualification pour le championnat national. En effet, le format type implique la participation en équipe, de deux à quatre compétiteurs, dont minimum une fille, par soucis de mixité. Si le format veut que les participants soient en équipe, les rencontres se font bien de manière individuelle. Chaque élève rapporte ainsi un nombre de points à son équipe, qui, une fois la compétition terminée, sont additionnés et permettent de définir le classement.

Si une égalité de points apparaît, alors le nombre de compétiteurs par équipe entre en jeu. Si une équipe de deux est à égalité avec une équipe de quatre personnes, alors sera privilégiée l’équipe la plus complète, en termes de participants. Le nombre d’épreuves réalisées est également pris en compte, et l’avantage va à l’équipe ayant participé au maximum d’épreuves. »

Les dates à retenir…
« Les championnats inter-académiques et académiques seront organisés entre le retour des vacances de la Toussaint et le 14 décembre. Les championnats de France se dérouleront, quant à eux, du 24 au 26 janvier 2017.

L’académie organisatrice et le lieu de la rencontre seront précisés par la direction nationale de l’UNSS courant septembre. Les élèves souhaitant participer sont invités à prendre leur licence UNSS dès la rentrée scolaire ! »

Lors de la dernière édition des championnats de France UNSS de karaté, 13 collèges et 9 lycées étaient représentés. Nous vous attendons nombreux pour la prochaine édition, et souhaitons à tous les élèves une excellente rentrée scolaire !