E.T.D.

ÉQUIPE TECHNIQUE DÉPARTEMENTALE

  • Elu
    Serge
    BUSCEMI
    Conseiller Technique Départemental
  • Elu
    Raymond
    DUMONT
    Responsable des Grades
  • Elu
    Salim
    BENELMAADADI
    Responsable Arbitrage

SES MISSIONS

L’ETD a pour mission de mettre en place au plan départemental :

  • Les directives fédérales émanant :
    • de la Direction Technique Nationale (DTN) ;
    • de la Commission Spécialisée des Dans et Grades Equivalents (CSDGE).
  • La politique sportive et de développement définie par la fédération.

Le niveau départemental est un échelon clé pour le développement et l’animation. Une attention particulière doit être portée sur les actions de promotion effectuée au profit du public jeune et enfant.

Elle est en lien avec le secteur « sport » la Direction départementale de la cohésion sociale ou la direction départementale de la cohésion sociale et protection des populations pour la mise en œuvre du plan de développement local des APS.

Le mandat des membres de l’ETD prend fin en même temps que la mandature du président du comité départemental.

Si le poste de la présidence du département devant vacant, l’ETD reste en place jusqu’à l’élection du nouveau président, afin d’assurer la continuité des actions relevant de sa compétence.

Le nouveau président peut demander au directeur technique national le renouvellement de l’ETD.

Si le poste de DTN est vacant, la composition de l’ETD ne peut être modifiée que par le Président de la fédération.

Les membres de l’ETD ne peuvent cumuler leur fonction avec un mandat électif dans les cas suivants. Est ainsi incompatible avec l’exercice de fonctions au sein de l’ETD le fait d’occuper au sein des ligues régionales et comités départementaux les postes suivants : président, secrétaire général et adjoint, trésorier et adjoint et les vice-présidents.

Il en est de même pour les agents rétribués du comité départemental. Les membres de l’ETD ne peuvent occuper qu’une seule fonction au sein de celle-ci. Ils peuvent occuper une fonction au sein de l’ETR.

Le CTD rend compte de l’ensemble des activités de l’ETD, par un rapport annuel établi en fin de chaque saison sportive, et chaque fois que nécessaire :

  • au Directeur Technique National
  • au Président du département

> Les cadres d’Etat du ministère chargé des sports

 

MOYENS FINANCIERS

Pour son fonctionnement administratif et pour assurer les missions qui lui sont dévolues, l’ETD dispose de moyens financiers qui proviennent :

  • des ressources que la Fédération alloue au département ;
  • des ressources provenant d’organismes institutionnels (DDCS ou DDCSPP, CNDS, Conseil Général…) ;
  • des ressources propres du comité départemental.

Le budget de l’ETD est inclus dans le budget du comité départemental.

Il est engagé selon la procédure financière en vigueur.

 

RÔLE ET MISSIONS DU C.T.D.

Le CTD est chargé de mettre en place la politique sportive, technique et de développement mise en place par la direction technique nationale de la fédération.

Il aide et conseille le département pour la structuration et le développement de ses activités :

  • en développant un calendrier des compétitions et/ou animations attractives pour les jeunes pratiquants ;
  • en contribuant à la création de nouveaux clubs ou de nouvelles sections dans les communes où le karaté n’est pas pratiqué ;
  • en valorisant les initiatives et accompagnant la structuration des clubs existants, en vue de l’amélioration de l’accueil et de l’augmentation du nombre de licenciés.

Il assiste en tant que de besoin le Président du comité départemental dans ses relations avec les interlocuteurs institutionnels (DDCS ou DDCSPP, CDOS, instances sportives du Conseil Général…).

Dans le contexte actuel de modifications structurelles des services déconcentrés du ministère chargé des sports et des collectivités territoriales (réforme des collectivités, modification du périmètre des régions et modernisation de l’action publique), le rôle des CTD est important pour assurer la lisibilité des projets et actions techniques, ainsi que des résultats, sur le territoire concerné.

La formalisation écrite de la relation avec les partenaires constitue l’une de ses prérogatives, en soutien du président du comité départemental, au titre de chef de file de l’équipe technique, et dans le cadre d’un partenariat avec la DDCS ou DDCSPP. Il bénéficie, pour ce faire, du soutien et de l’accompagnement de la direction technique nationale, au besoin.

Il veille à la bonne organisation des manifestations sportives organisées par le département et à la sécurité des usagers et compétiteurs.

Il assiste aux examens de grades mis en place par la CODG.

Il organise les stages dispensés par les experts fédéraux mis en place par la direction technique nationale.

Il peut solliciter, par l’intermédiaire du Président du comité départemental, la mise à disposition, de techniciens fédéraux, pour des actions de formation ou de promotion.

Sur convocation du DTN, il peut être amené à participer à des réunions nationales, à l’occasion desquelles sont précisées les directives techniques et actualités, autant que nécessaire.

Pour remplir ses missions, le CTD dispose des moyens administratifs et financiers qui sont mis à sa disposition par le département. Il peut, en lien avec le président du comité départemental, s’appuyer sur des commissions de travail pour définir et mener des projets, générant ainsi une dynamique départementale structurante.

Il présente à la fin de chaque saison sportive au Président du département, au CTR et au Directeur Technique National le rapport général de ses activités.