Shotokan

karatedo en japonaismaitre funakoshi

Maitre Gichin Funakoshi 1868 – 1957

D’origine chinoise, le KARATE fut introduit  à OKINAWA où il fut développé par des  hommes qui n’avaient pas le droit de se servir d’armes. Il fut ensuite exporté au JAPON avant  d’être diffusé dans le monde entier.
De KARA qui veut dire « vide » et TE qui veut dire « main » (main vide de toute arme et de  toute mauvaise intention), le KARATE est essentiellement un art de défense. Il consiste à se protéger d’abord, puis , contre-attaquer de façon efficace et rapide .

LE STYLE SHOTOKAN

Le shōtōkan-ryū (松涛館流) est une école de karaté, développée à partir de divers arts martiaux par Gichin Funakoshi (1868-1957). L’école shōtōkan est l’un des modèles principaux du karaté, les six autres étant le shōrin-ryū, le wadō-ryū, le shito-ryū, le gōjū-ryū, le kyokushinkai, et le kenpō.

À l’origine, Funakoshi pratiquait les deux écoles qui dominaient (shorei-ryū et shorin-ryū). Après une dure pratique de ces deux formes de karaté, Funakoshi parvint à développer une nouvelle forme de karaté-dō, un modèle plus simple, combinant les idéaux de shorei-ryū et de shorin-ryū. Le karaté qu’il enseigna à ses étudiants reflétait les changements opérés par Anko Itosu, y compris la série de kata de Heian/Pinan. Funakoshi changea également les noms des kata de son programme d’étude, dans un effort de rendre les noms « étrangers » d’Okinawa plus agréables aux oreilles des Japonais.

Le shōtōkan est habituellement divisé en trois parties : le kihon ou « fondements », le kumite, et le kata (formes ou modèles des mouvements). Les techniques de shōtōkan dans le kihon et les kata sont caractérisées par des positions profondes et longues qui fournissent la stabilité, mouvements puissants et position renforçant les jambes. La force et la puissance sont souvent démontrées au moyen de mouvements plus lents et plus retenus. Les techniques de kumite reflètent ces positions et mouvements à un niveau moins élevé, et sont davantage « libres » et flexibles.

maitre funakoshi
Maitre Gichin Funakoshi 1868 – 1957

JO 2020