Pas de résultats mais une dynamique naissante

24 février 2020

Alors que la Ligue Régionale de Bretagne avait l’an passé uniquement emmené les seniors sur les championnats de France des Ligues, trois équipes se sont présentées à la Halle Carpentier ce samedi 15 février pour l’édition 2020. Si les résultats n’ont pas été au rendez-vous, Fabrice Gicquel, l’entraineur régional, se projetait déjà sur l’an prochain avec cette dynamique qui est entrain de naitre en Bretagne.

Crédit : Aurélien Morissard - FFK
Crédit Photo : Aurélien Morissard – FFK

Un groupe de 40 bretons (27 sportifs, des entraineurs et accompagnants) avait fait le déplacement depuis les quatre coins de Bretagne ce vendredi après-midi, veille de compétition, pour rallier la capitale en vue de ce tournoi qui rassemblait une dizaine de Ligues. « L’aventure humaine et collective est belle. Elle permet de créer du lien entre les athlètes, les professeurs de clubs, les encadrants. Nous avons assisté à des moments que seules les compétitions en groupe peuvent procurer. De voir les seniors qui ont plus d’expérience, encadrer, rassurer, conseiller les plus jeunes le samedi matin, avant le début de la compétition, c’est un exemple de ce qu’il faut retenir de cette épreuve pour construire la suite. »

Crédit Photo : Aurélien Morissard - FFK
Crédit Photo : Aurélien Morissard – FFK

Sur les tatamis de la Halle Carpentier, les jeunes bretons repérables avec leur veste « noire et blanche » et l’inscription « Bretagne » dans le dos ont essayé de faire bonne figure, mais l’enjeu – une première à ce niveau pour certains – et l’adversité – plusieurs équipes étaient composées de leaders nationaux dans leur catégorie et pour d’autres de jeunes représentants des équipes de France – auront eu raison de leur enthousiasme. « Chez les jeunes, nos deux équipes tombent à chaque fois au premier tour face à celles de la Ligue Grand Est. On ne démérite pas dans les deux cas mais en face les jeunes avaient plus l’habitude de ces épreuves nationales et nous l’avons senti. Nous n’avons pas été assez agressifs, pas assez acteurs de notre championnat … c’est ce qui fait la différence à ce niveau. Il faut rentrer directement dans la compétition et nous n’avons pas su le faire. Pour les seniors, la mission était quasi impossible car ils tombent au premier tour contre les futurs vainqueurs, l’Ile de France, qui alignait de nombreux jeunes internationaux comme Kilian Cizo, Younesse Salmi ou encore Niswa Ahmed. Ce sont les repêchages qui me laissent par contre des regrets face à la Corse car nous devons faire mieux, être plus agressifs et afficher plus d’envie. »

L'équipe de Bretagne lors de ces championnats de France des Ligues 2020
L’équipe de Bretagne lors de ces championnats de France des Ligues 2020

Arrivés dans la soirée du vendredi soir à Paris et de retour en Bretagne le samedi en fin de journée, le groupe breton aura vécu un beau périple. « C’était important pour lancer une dynamique et fédérer un groupe. Le Président Mettler est d’ailleurs venu nous saluer samedi matin, suite à une réunion avec les autres présidents de Ligue qui se tenait vendredi au siège de la FFK. Un bon signal pour tout le monde. Nous allons nous appuyer sur cette expérience pour apprendre et continuer le travail mis en place au sein de la Ligue, avec l’objectif de faire mieux l’an prochain. Je retiens aussi que tout le monde a été impliqué. Les uns et les autres se sont soutenus tout au long de la compétition et c’était sympa à voir ce travail d’équipe. Peut-être que sur les prochaines épreuves nationales, les clubs bretons pourraient se regrouper dans les tribunes pour se tirer vers le haut mutuellement ? J’espere en tout cas qu’une dynamique est lancée. Je me souviens encore des demandes des jeunes qui me demandaient l’an passé si il était possible de mettre en place des équipes pour eux et comment on pouvait l’intégrer. On m’a raconté leur fierté de venir au club avec la veste de la Bretagne, c’est un signal encourageant pour poursuivre le travail dans cette direction », ponctuait l’entraineur régional.

Résultats / Photos et vidéos sur notre compte Instagram 

Texte : Maxime Rannou / Consultant