Disciplines associées

– ARTS MARTIAUX VIETNAMEINS  (AMV) Dans la grande famille des Arts martiaux Vietnamiens, on distingue au sein de la FFKDA : les AMV Traditionnels (Vo Co Truyen) et le Vovinam Viet Vo Dao. Le Võ Cổ Truyền est un terme désignant l’ensemble des Arts Martiaux Vietnamiens Traditionnels (AMVT), qu’il faut dissocier du Vovinam Viet Vo Dao qui est un art martial relativement récent. Le Võ Cổ Truyền est composé d’une multitude de styles différents appelés « mon phai ». Chaque style préserve ses techniques à travers des Quyen (tao, kata …) propre à son école.   – ART MARTIAUX DU SUD EST ASIATIQUE   (AMSEA) Combat à mains nues ou avec armes, les arts martiaux indonésiens et philippins proposent un éventail très large de techniques et une grande variété de secteurs de travail. Ils réunissent aussi bien les aspects ludiques et traditionnels que ceux du combat et d’une redoutable self-défense. Deux groupes se distinguent au sein de la Fédération : Le Kali Eskrima et le Penchak Silat   – KRAV MAGA Le Krav Maga est une discipline de combat simple, directe, efficace, et accessible à toutes les catégories de population. Elle met l’accent sur la gestion du combat, l’analyse de l’environnement, et la préservation de soi en toute circonstance et se compose de deux parties principales :

  • Le self-défense qui en est la charpente, et qui rassemble des techniques variées permettant de se défendre contre une grande variété d’attaques, armées ou non et de venir rapidement à bout d’un ou plusieurs assaillants.
  • Le combat corps à corps qui constitue une phase plus avancée du Krav Maga, et inclut la dimension psychologique du combat (gérer le stress, travail à plusieurs, les armes…)

– WUSHU

« Le wushu désigne collectivement tous les arts martiaux chinois sans distinction particulière de style ou de forme. »

Cette définition figurant dans les statuts de la fédération européenne de wushu (EWUF) signifie que les arts martiaux chinois rassemblent une grande variété de pratiques au sein d’une identité historique et culturelle. Les formes d’expression compétitive (competitive wushu) et traditionnelle (traditionnal wushu) font partie du wushu :

  • les formes de combat comme le sanda (boxe pied-poing et lutte) ou le shuaï-Jiao (lutte chinoise),
  • les styles « externes » (shaolin, hung-gar, tang-lang, wing-tsun, etc.),
  • les styles « internes » (taiji-quan, bagua-zhang, xing-yi-quan, etc.),
  • le qi-gong (méthodes de santé ou de bien-être).

Le patrimoine technique du wushu est donc immense, et cette richesse permet de proposer des activités adaptées aux motivations de chacun.   – YOSEIKAN BUDO Le Yoseïkan Budo est un art martial développé à la fin des années 60 et fondé officiellement en 1975 par Maître Hiroo Mochizuki. Né en 1936 à Shizuoka (Japon), fils de Maître Minoru Mochizuki à qui il doit l’essentiel de ses connaissances. Le répertoire du Yoseïkan Budo englobe des techniques de percussions (pieds, genoux, mains, coudes, tête…), de clefs (torsions et extensions articulaires), de projections, d’immobilisations, d’étranglements et d’armes (traditionnelles ou recouvertes de mousse). Le système de correspondance entre les différentes techniques est démontré et exploité principalement par l’intermédiaire du kata Yoseïkan Happo base fondamentale de la méthode.   Bandeau DA