Hugues Micholet « L’arbitre est un professionnel, il doit s’entrainer régulièrement »

1 février 2021

Intervenu dans la Ligue Pays de la Loire, le dimanche 24 janvier 2021, Hugues Micholet arbitre FFK et WKF reconnu de tous, livre son impression sur l’arbitrage.

Quel bilan faites-vous de la formation ?

Notre intervention a été positive. Dans cette période compliquée nous montrons aux arbitres qu’ils ne sont pas oubliés et nous créons du lien avec eux. De plus c’est une belle action menée par le Président de la ligue Pays de la Loire qui montre sa présence et son implication dans sa ligue.

Sur quel domaine l’arbitrage français doit-il se développer ?

Le corps arbitral manque de jeunes et la CNA (Commission nationale des arbitres) depuis pratiquement cinq ans met l’accent sur le développement avec en particulier un concours jeune arbitre qui ne cesse de voir apparaître des jeunes de plus en plus intéressés.

Comment entretenir ses compétences durant cette période « gelée » ?

L’arbitre est un professionnel et à ce titre il doit s’entrainer régulièrement. Bien que nos compétitions soient à l’arrêt il faut mettre en place des « e-compétitions » ce que certains départements ont entrepris. Il y a un fort engouement et la région Grand Est est pionnière en la matière. Et puis en club on peut très bien baser une séance de travail sur l’arbitrage. Peu importe la population à laquelle on s’adresse. Revoir certains points du règlement peut être un excellent moyen pour rester au plus près de l’activité.

Des nouveautés vont-elles être mise en place par la fédération au niveau de l’arbitrage ? En terme de formation et de gestion des arbitres et futurs arbitres ?

Je pense qu’après les JO nous devront repenser l’arbitrage. Nos compétitions ne sont pas attractives et pourquoi ? Il faut donc réfléchir à la place que l’on doit donner au jeu et aussi à la compréhension du spectateur. Notre fédération réfléchit sur le sujet et gageons que l’olympiade qui s’ouvre apportera des nouveautés en terme de formation des futures arbitres.