Nostalgie……

18 avril 2016

« La nostalgie sera naturellement présente », Michel Cavalli, 6ème dan, arbitre national

Après 30 ans passés au bord des tatamis, Michel Cavalli souhaite désormais se consacrer à sa ligue. Même s’il entend continuer l’arbitrage du karaté jutsu et du karaté contact, il a décidé de raccrocher le blason d’arbitre de karaté. Il évoque avec nous ces années de pur bonheur et de passion.

© Denis Boulanger / FFKDA

© Denis Boulanger / FFKDA

De la compétition à l’arbitrage
« J’ai commencé l’arbitrage pour rester proche des tatamis. J’ai d’abord essayé, pour être honnête, et cela m’a tellement plu, que j’ai décidé de rester et de passer les examens me permettant de devenir arbitre national. Dans un premier temps je suis passé arbitre national Kata (1984) puis combat, un an plus tard. »

Une histoire de passion
« J’ai les yeux comme un gamin à chaque compétition ! C’est un vrai plaisir d’arbitrer, et la cerise sur le gâteau, c’est quand quelqu’un de sa ligue, participe à une compétition où l’on arbitre et monte sur la plus haute marche du podium ! L’arbitrage c’est une histoire d’ambiance, d’amitié et de complicité. C’est une histoire humaine où l’on rencontre des gens de tout horizon, ce qui la rend vraiment enrichissante. Aujourd’hui je quitte cette belle aventure, et la nostalgie sera naturellement présente ! »