LÉA AVAZERI championne du Monde : « Je crois que je ne réalise pas encore ! »

ChMonde2017Léa1

 

Récemment auréolée de son sacre mondial chez les -21 ans, nous avons rencontré Léa pendant la Coupe de France Seniors, où elle encourageait, blessée, ses amis et partenaires d’entrainement :

 

Léa, après deux championnats du Monde sans médaille, te voila championne du Monde. Que te dis-tu au fond de toi ? « Enfin » ?

Oui « enfin » c’est le mot ! C’est un soulagement parce que j’avais vraiment peur de passer encore une fois à côté de mes championnats du monde.

 

C’est un peu un rêve de petite fille qui se réalise ?

Oui c’est un rêve de petite fille qui se réalise et l’accomplissement de beaucoup d’années de travail.

 

Après ces deux premiers mondiaux sans métal, as-tu douté de toi ?

Oui j’ai vraiment douté, je me disais que je ne pouvais gagner « que » les Championnats d’Europe et que je n’arriverai jamais à performer aux Championnats du Monde… Assez frustrant.

 

Qu’est ce qui a changé dans cette préparation 2017 ? Qui a été différent ?

Déjà la préparation physique. J’ai intégré le Pôle Olympique de Châtenay-Malabry et les entraînements n’ont rien à voir avec ce que je faisais avant. Beaucoup plus d’entraînements, d’oppositions, de préparations physique, ce qui me manquait particulièrement.. Mais aussi l’approche mentale, j’étais beaucoup plus détendue, j’ai essayé de dédramatiser l’événement au maximum.

 

Tu es en finale, le gong du temps écoulé retentit, tu es championne du Monde, qu’est ce qui se passe dans ta tête ?

Pour être honnête, je ne réalise pas du tout sur le coup. D’ailleurs je crois que je réalise pas encore (rires)

 

Tu es depuis plusieurs années sur les podiums nationaux et internationaux en individuel, mais tu as déjà apparemment un beau petit palmarès en équipe. Peux-tu nous en parler ?

Les équipes c’est complément différent. Mais je peux dire que j’aime ça autant que les individuels. On se bat pas seulement pour nous, on se bat aussi pour les autres et l’équipe se bat pour nous. J’ai été championne de France par équipe plusieurs fois avec mon club et plusieurs fois avec l’équipe de Provence et c’était à chaque fois des supers expériences.

 

Un championnat d’Europe ou du Monde en combat par équipe, qu’est ce que ça pourrait représenter pour toi ? Par rapport à tes individuels ?

J’aimerai beaucoup participer à un Championnat d’Europe ou du Monde par équipe. Ce serait une très bonne expérience qui me ferait sans aucun doute progresser pour mes individuels.

 

On redescend d’un échelon, plusieurs sélections avec l’équipe de Provence, trois titres Nationaux, un podium Européen, capitaine, que gardes-tu de ces expériences ?

A chaque fois de superbes expériences avec la Provence. Particulièrement en février 2017 avec une finale difficile et bien sûr le podium Européen en 2015 avec l’équipe jeune.

 

Quels conseils aurais-tu à donner aux jeunes athlètes Provençaux ?

De faire ça avec passion et s’ils sont certains de vraiment vouloir arriver au plus haut niveau, alors de tout mettre en place pour y arriver et ne rien regretter !

 

Que peut-on te souhaiter pour cette saison ?

Une réussite sur le parcours de sélection Olympique, un résultat au Championnat d’Europe jeune .. et pourquoi pas une sélection en équipe pour les championnats d’Europe ou du Monde.

 

Slide_leaworldchampion