Nancy Garcia remporte les Jeux Méditerranéens !

Alors que les Jeux Méditerranéens viennent tout juste de commencer, les épreuves de karaté, qui se tenaient ce week-end, sont pour leur part terminées et l’heure est déjà au bilan côté tricolore. Avec quatre médailles au compteur, la France fait certes moins bien quantitativement qu’en 2013 en Turquie (6 médailles) mais beaucoup mieux qualitativement (2 or, 1 argent et 1 bronze en 2018 contre 1 argent et 5 bronze en 2013). Les karatékas français se classent ainsi au second rang des nations, alors qu’ils n’étaient « que » 5ème lors de la précédente édition.

SLIDE_jeuxmed

Marvin Garin, Nancy Garcia  et Jessie Da Costa répondent présents !

Les trois pensionnaires du Pôle France – Karate 2020 ont été auteurs d’une performance remarquée et remarquable pour leur dernière compétition de la saison. Si chacun d’entre eux avaient réalisé précédemment au moins un podium international en 2017/2018, il ponctuent tous les trois leur saison par une finale, voire mieux pour les deux premiers cités.

Marvin Garin (-67kg), vainqueur de l’Open de Dubai en février puis victime d’une entorse à un orteil, avait ensuite notamment battu l’Allemand Jonathan Horne (+84kg) en mai lors de l’épreuve par équipe des championnats d’Europe à Novi Sad (Serbie). Le Sarcellois, qui retrouvait à Tarragone des athlètes de son gabarit et de sa catégorie, n’a pas fait de détails. Il entrait parfaitement dans sa compétition en dominant tour à tour l’Algérien Bouakel (4/1) puis l’Espagnol Ennkhaili Anqoud (1/1). En demi-finale, contre le tacticien italien Luca Maresca (5ème des championnats d’Europe), il s’imposait 2/1. En finale, il retrouvait cette fois sur son chemin le double champion d’Europe en titre et 1er au ranking mondial, Burak Uygur (Turquie). Nette domination à l’arrivée pour le karatéka tricolore qui domine les débats 5/0 et s’offre ainsi le titre en Espagne, un pays qui lui réussit bien puisqu’il avait remporté en 2013, les championnats du Mondes Espoirs à Guadalajara.

Les 4 médaillés : Marvin Garin, Jessie Da Costa, sabrina Ouihaddadène et Nancy Garcia
Les 4 médaillés : Marvin Garin, Jessie Da Costa, sabrina Ouihaddadène et Nancy Garcia

L’Espagne, une destination qui plait également à Nancy Garcia (+68kg) qui était revenue elle aussi des mondiaux jeunes à Guadalajara avec une breloque en argent, dans la catégorie junior.  Cette fois dans la cour des grands, Nancy, qui avait parfaitement débuté son année 2018 avec une seconde place au prestigieux Open Paris Karaté – Premier League, a dominé ces Jeux Méditerranéens en battant consécutivement la numéro 6 et la numéro 7 mondiale. En demi-finale, contre l’espagnole Laura Palacio Gonzalez (3ème du dernier Euro) elle l’emporte 3/1 puis s’offre en finale la vice championne d’Europe en titre (battue en finale par Anne-Laure Florentin), la Grecque Eleni Chiatziliadou (4/3). Une victoire remportée dans les ultimes instants et le plein de confiance pour aborder une saison 2018/2019 importante pour la jeune sudiste, qui pointe actuellement au 16ème rang mondial.

Après un début d’année tonitruant avec une place de vice-champion du Monde espoir, Jessie Da Costa (-84kg) n’était pas parvenu à monter sur un podium lors des quatre « Premier League » sur lesquels il avait été aligné. Cette dernière compétition de la saison, pour lui qui passait il y a quelques jours encore ses examens de kiné, va permettre au Lorrain de ponctuer sa saison sur le même rythme qu’il l’avait débuté. En fanfare. Après deux premiers combats remportés sur des petits écarts contre l’Algérien puis le Tunisien, Jessie Da Costa était opposé à Ahmed Elmasry, le numéro 1 Égyptien qui l’avait battu en finale des derniers mondiaux espoirs. El Masry, ce même karatéka qui restait sur une seconde place à l’Open Paris Karaté et des victoires à Dubaï puis Rabat, trois étapes du circuit Premier League en 2018. Jessie ne se défilait pas et prenait sa revanche des Monde en dominant l’Egyptien 2/0. En finale, il se faisait surprendre dans les derniers instants et laissait Berat Jakupi repartir avec le titre.

Sabrina Ouihaddadène en bronze, Relifox et Klouz tout proches

A l’instar de Nancy Garcia, Sabrina Ouihaddadène (-55kg) était parvenue jusqu’en finale de l’Open Paris Karate – Premier League en janvier dernier, s’inclinant en finale. Au terme d’une saison bien remplie, marquée notamment par le titre de championne de France, Sabrina a remporté à Tarragone une médaille de bronze qui lui permet de s’affirmer encore un peu plus comme une rivale sérieuse à Emily Thouy, sa copine et rivale dans la catégorie.

Les Franciliens Maxime Relifox (-75kg) et Ilyes klouz (+84kg) sont tous les deux passés tout près de revenir d’Espagne avec une médaille. Les deux s’inclinent d’abord au stade des demi-finales : le premier contre le longiligne croate Enes Garibovic (15ème mondial) le second face Ahmed Elasfar (49ème mondial), puis dans un deuxième temps, lors de leur combat de repêchage, respectivement face Rabii Jendoubi (Italie – 0/2) et Slobodan Bitevic (Serbie – 0/0).

Aurore Bourçois (-50kg), Léa Avazeri (-68kg) s’inclinent au premier tour, alors que Leila Heurtault (-61kg) qui avait disposé de Merve Coban (5ème mondiale) chute au tour suivant contre l’Italienne. Johan Lopes (-60kg) bat l’Espagnol Cobles (3/0) d’entrée avant de perdre d’un petit point contre le champion d’Europe en titre, Emil Pavlov.

Un collectif senior sera engagé lors des championnats du monde Universitaires à Kobe (Japon) du 19 au 22 juillet, pour la dernière compétition internationale de la saison.

Résultats

Les résultats du samedi 23 juin
Les résultats du dimanche 24 juin

Les classements
Le classement des nations