Le DTD

Présentation

 

Alonzo GOMEZAlonzo Gomez
Directeur Technique Départemental

Professeur de Karaté Shotokan 5e Dan

Contact : gomez.alonzo.66@gmail.com

 

 

Rapport de la saison 2015-2016 : Rapport général du DTD Saison 2015-2016

 Le mot du DTD :

Etudiant au lycée polyvalent technique de Prades en 1987 et influencé par les phénomènes de cette époque « Bruce Lee et Chuck Norris », je découvrais la pratique du karaté dans un petit local près de cet établissement où le nombre d’élèves se comptait sur les doigts de la main. Les cours étaient dispensés par celui qu’y allait devenir mon Senseï et même plus par la suite.

Depuis cette rencontre avec Jean-Pierre SZKODZINSKI, ma vie a changé ainsi que celle de mon entourage. Ma carrière de karatéka débuta à ce moment-là, et elle s’épanouissait d’année en année.
Aujourd’hui, tout en continuant sur la voie que m’a transmise mon Senseï, mort en 2010, je développe et je partage mon expérience de cet art martial dans mes clubs par passion, mais aussi avec tous les licenciés de notre département par ma fonction de Directeur Technique Départemental assurée depuis 2008.

Sous la tutelle du Président, je mets en œuvre les missions qu’il me confie et je supervise les différentes commissions dans le but de promouvoir le Karaté, mais aussi les disciplines associées.

Ma vision des choses pour conserver les traditions est définie par quelques arguments qui suivent.
Notre société actuelle a beaucoup évolué par les progrès de la modernisation et par les générations qui changent. Et pourtant, une seule chose nous unit tous, nous les pratiquants, c’est ce code moral que nous devons respecter et transmettre aux autres. Ce code moral est riche en valeurs humaines mais malheureusement beaucoup d’entre nous le néglige où ne le respecte pas et cela occasionne souvent des différences, des désaccords, des disputes, des conflits et parfois même des scénarios inimaginables.

Depuis longtemps j’essaie de rétablir une osmose entre les clubs du département et les personnes qui ont une certaine notoriété notamment lorsque leurs valeurs diffèrent alors que l’on devrait tous pratiquer pour les autres et non pour soi. Alors doit-on rejeter ces différences ? Où doit-on faire avec ? Car après tout il faut peut-être du bon et du mauvais pour obtenir un équilibre !!!
Alors tous à nos kimonos, mais aussi à nos tenues officielles pour évoluer ensemble à tous les niveaux et donner du temps aux autres sans déguiser nos pensées et en gardant un esprit pur.