De la graine de championne dans le département !7 janvier 2016
emmacarrere
Le Comité Départemental félicite Emma Carrère du Kata Club Laurentin (Saint-Laurent-de-la-Salanque dans les PO) qui a terminée 3ème en kumité en catégorie junior -53 kg, lors de la coupe de france du samedi 19 décembre 2015 , coachée par Nadir Benaissa (capitaine de l’équipe de France et champion du monde). Pour ceux qui en doutaient, le Karaté se pratique à haut niveau au féminin ! Une graine de championne dans le département
Un stage départemental à la hauteur !7 janvier 2016
Le stage de Jean-François Tisseyre a réuni les karatékas du département
Bannière titre
Le stage de karaté organisé par le Comité Départemental a réuni 150 participants à Saint-Laurent (66) autour de l’expert Fédéral Jean-François Tisseyre, 7eme Dan. Nous remercions tous les participants qui sont venu partager et apprendre dans une cohésion et une bonne humeur qui font honneur à notre passion commune : le budo ! Stage de Jean françois tisseyre. 12.12.15
Entraînement des ceintures noires30 novembre 2015
comité départemental de karaté pyrénées orientales
Le week end dernier, un entrainement de ceintures noires du département dirigé par les cadres et mis en place par le DTD a eu lieu  à Bompas. Ce moment de partage et de dialogue montre une nouvelle foi la dynamique de notre département ! Merci à tous les participants !    
Conférence Patrick Rault9 novembre 2015
patrick rault
Samedi 7 novembre Patrick Rault, membre du Comité Départemental, Expert Fédéral et professeur de Karaté-do Shorin ryu Kyudokan, a été mis à l’honneur au cour d’une conférence dont il était le protagoniste. Le sujet traité était « La voie par l’art martial et la culture, la calligraphie qui adoucie le Karaté ». Félicitation à sensei Patrick Rault pour son travail.
La journée du Karaté-do11 octobre 2015
IMG_0337
La journée du Karate :  » KARATE NO HI  » C’est au début du xxe siècle que la prononciation okinawaïenne du mot Tō-Te a été remplacée par la prononciation japonaise Karaté (唐手), littéralement « main de la dynastie Tang » (chinois : 唐手 ; pinyin : táng shǒu), pouvant être interprété comme « Main chinoise » pour les japonais, sans changer l’écriture. En 1936 , les « Grands Maîtres » d’Okinawa ont organisé une « assemblée générale » pour décider de la politique à adopter pour favoriser le développement de leur art et en faciliter la reconnaissance et la diffusion au Japon. C’est le 25 Octobre 1936 que les grands maîtres d’Okinawa ont décidé d’adopter, d’une part à cause de la montée du nationalisme japonais et surtout de l’antagonisme sino- japonais du fait de la guerre récente entre les deux pays, perdue par la Chine, mais aussi pour montrer leur « japonisation », qu’ils ont décidé de modifier l’idéo-phonogramme et le pictogramme 唐手 (« main de la dynastie Tang ») qui étaient prononcés Tödé en okinawaïen et Karaté en japonais par l’idéo-phonogramme et le pictogramme 空手 (« main vide » dans le sens bouddhique de vacuité) prononcés également Karaté, suivant en cela les préconisations de l’un d’entre eux, Hanashiro Chomo grand maître du Shorin ryu connu pour son Kata Jion. Depuis 2005 , la préfecture d’Okinawa célèbre officiellement le 25 Octobre la journée du Karate appelée  » KARATE NO HI  » . Lors de ce weekend du 25 Octobre des démonstrations ont…