Décès d’Alcino Alves Pires

5 février 2019

« Le karaté français a perdu un homme dévoué, un dirigeant engagé, un ami ». C’est par ces mots que le Président Francis Didier a la douleur d’annoncer le décès d’Alcino Alves Pires, Secrétaire Général de la FFKaraté, survenu ce samedi 9 février à l’âge de 74 ans.

Première licence en 1967, il devint président du Club Karaté Inter Evreux en 1994, puis sera élu dans la Ligue de Normandie de 1996 à 1998 avant d’en devenir le président jusqu’en 2016. 7e dan depuis 2013, il était Secrétaire Général de la FFKaraté depuis 2005.

François Fenelon, qui lui a succédé à la présidence de la ligue de Normandie en 2016, très ému, posait des mots simples sur cette disparition douloureuse, mais aussi quatre décennies de souvenirs. « Alcino était un homme respecté et respectable, un homme de grande valeur, reconnu – et je crois que ça le touchait – pour son humanisme. Même accaparé par ses missions nationales, il partageait aussi tous les moments avec les Normands, sur les tatamis, les cérémonies officielles et jusqu’aux fêtes de familles. Coté tatamis, il vibrait pour toutes les élégances techniques, le combat comme le kata mais aussi, sincèrement, pour toutes les disciplines dont il avait fait, en Normandie, un axe de développement majeur. Des caps et des décisions à son image car il était un homme d’ouverture, sensible, toujours présent pour les autres. Je crois que je peux le dire en leur nom : pour beaucoup de Normands, il était un second père. Nous nous connaissions depuis quarante-deux ans, depuis que j’ai commencé le karaté en 1976 dans son club, le Karaté Inter Evreux. J’ai personnellement eu le plaisir d’œuvrer à différents postes techniques plus de vingt ans à ses côtés. C’est un ami et un grand dirigeant qui s’en va.»

Vice-Président de la ligue, Philippe Dignoire, très ému lui aussi pour avoir travaillé vingt-deux ans à ses côtés, se souvient « d’un homme qui savait écouter pour rassembler, faire avancer les dossiers avec efficacité tout en respectant chacun. Nous échangions tous les jours. C’était un homme de cœur ». Une minute de silence a été respectée ce week-end lors des championnats de France de krav-maga et du championnat national de karaté mix. La FFKaraté adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances.

Les obsèques auront lieu le vendredi 15 février à 10h00 à l’Eglise Saint Taurin à Evreux