La Fédération mondiale de karaté sera reçue mercredi par Paris 2024 pour tenter d’être un sport additionnel

6 mars 2019

D06Mq5CWkAEJbG7.jpg large

Les dirigeants de la Fédération mondiale de karaté (WKF) espèrent convaincre le comité d’organisation des Jeux Olympiques de revenir sur leur décision de ne pas retenir leur sport pour l’édition 2024. Un rendez-vous est programmé mercredi avec le COJO.

Le karaté n’entend pas baisser les bras. Retenu comme sport additionnel pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, il ne figure pas sur la liste communiquée par le comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) pour Paris 2024. Une décision sur laquelle la Fédération mondiale (WKF) espère faire revenir l’équipe de Tony Estanguet.

La Fédération française de karaté (FFK) a indiqué mardi sur les réseaux sociaux que le président et le secrétaire général de la WKF, Antonio Espinos et Toshi Nagura, accompagnés du président de la FFK Francis Didier seront reçus mercredi par les membres du COJO.

« Cette rencontre, écrit la FFK, aura pour objectif de convaincre le COJO de compléter le programme des sports additionnels pour les Jeux Olympiques de 2024 avec le karaté. » Dans cette optique, la FFK invite ses athlètes à diffuser sur les réseaux sociaux un logo Karaté 2024.

La commission exécutive du CIO se penchera sur la question des sports additionnels 2024 lors de sa réunion des 26-28 mars à Lausanne. La décision définitive concernant le programme des Jeux de Paris ne sera arrêtée que fin 2020.