Que pensent les sportifs icaunais des disciplines additionnelles proposées aux JO 2024 ?

6 mars 2019

PH

Patrice Hennequin, président CDOS Yonne.

Patrice Hennequin (président du Comité départemental olympique et sportif de l’Yonne) : « J’ai été surpris. Surtout de voir que le karaté n’a pas été retenu. Il y a eu des réactions très virulentes de la part des acteurs de la discipline. C’est une vraie incompréhension, la décision a été très hâtive. D’habitude, l’annonce se fait après les JO. Là on ne comprend pas trop le pourquoi du comment. Sans mettre en opposition les disciplines, il y a un sentiment d’abandon du karaté, surtout vis-à-vis des jeunes qu’on enverra aux JO de Tokyo en 2020. Le karaté, c’est quand même le 14e ou 15e sport le plus pratiqué en France, avec 250.000 licenciés. Après, on ne va pas se mentir, c’est du lobbying. J’ai peur que les JO tournent trop vers des promoteurs. Je ne suis pas sûr que de Coubertin s’y retrouverait… »