Championnats de France Cadets/Cadettes26 avril 2019
  Sept Icaunais ( une féminine et six masculins ) sont sélectionnés pour les Championnats de France Cadets et Cadettes qui se dérouleront le Samedi 27 Avril à l’INJ. Qualifiés: Sanae BOUAIN de Saint-Florentin en -54 kg Vadim LEPLEUX de Joigny et Clément GUIEBA de Treigny en -52 kg Octave SAVIER de Joigny en -63 kg Mohamed JLIDI de Joigny en -70 kg Steeve BALAIRE de Joigny et Trevis NGUYEN de Saint-Florentin en +70 kg    
Championnats de France Unss/Karaté à Sens26 mars 2019
AFFICHE CF 3
Les championnats de France Unss Karaté débutent le mardi 26 mars avec l’accueil des délégations, la formation des jeunes officiels et la mise en place de la compétition. Seize ans après la première rencontre inter-établissements à Sens, et quatorze ans après les premiers championnats de France Unss/karaté en mai 2005, les championnats de France Unss/Karaté reviennent à Sens pour cette édition 2019. Dix académies seront présentes : Créteil, Dijon, Grenoble, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Paris et  Strasbourg.  Aix-Marseille et Besançon se sont désistées au dernier moment. Neuf collèges et six Lycées seront présents pour la conquête du titre de Champion de France. La journée du mercredi est réservée aux éliminatoires. Les finales se dérouleront jeudi matin. Le département sera représenté par le collège Montpezat de Sens et le lycée Saint-Joseph d’Auxerre.  
Stage Départemental22 mars 2019
Du beau monde ce soir pour accueillir notre ami et expert Christian CLAUSE, 8ème Dan au Dojo Départemental pour un stage de grande qualité.    
Stage Christian Clause18 mars 2019
Que pensent les sportifs icaunais des disciplines additionnelles proposées aux JO 2024 ?6 mars 2019
PH
Patrice Hennequin, président CDOS Yonne. Patrice Hennequin (président du Comité départemental olympique et sportif de l’Yonne) : « J’ai été surpris. Surtout de voir que le karaté n’a pas été retenu. Il y a eu des réactions très virulentes de la part des acteurs de la discipline. C’est une vraie incompréhension, la décision a été très hâtive. D’habitude, l’annonce se fait après les JO. Là on ne comprend pas trop le pourquoi du comment. Sans mettre en opposition les disciplines, il y a un sentiment d’abandon du karaté, surtout vis-à-vis des jeunes qu’on enverra aux JO de Tokyo en 2020. Le karaté, c’est quand même le 14e ou 15e sport le plus pratiqué en France, avec 250.000 licenciés. Après, on ne va pas se mentir, c’est du lobbying. J’ai peur que les JO tournent trop vers des promoteurs. Je ne suis pas sûr que de Coubertin s’y retrouverait… »