Disciplines associées

Le Nihon Taï-jitsu

Art de combat d’inspiration japonaise mais de conception occidentale, le Nihon Tai Jitsu qui signifie en Japonais « Techniques de corps » est en fait une méthode moderne de défense personnelle. Il ne s’agit pas de l’addition de judo, aïkido et karaté mais d’une discipline basée sur les attaques telles qu’elles pourraient se produire dans la vie courante.
Nous retrouvons bien sûr des mouvements des arts martiaux traditionnels (frappes, luxations, strangulations et projections), mais ces mouvements ont subi des transformations pour les adapter à la défense proprement dite.
De plus, sur le plan pédagogique, la méthode mise au point par des professeurs d’arts martiaux doublés d’enseignants d’éducation physique est très progressive. Les techniques sont classées de manière judicieuse et facile à suivre, elles peuvent être pratiquées par tous, et n’incluent pas de chutes violentes.
N’oublions jamais que le Nihon Tai Jitsu est un ensemble de techniques de défense personnelle et non un moyen d’attaque. La défense se fait à mains nues, contre un ou plusieurs adversaires, armés ou non.
A noter que le Nihon Tai Jitsu était aussi appelé autrefois au Japon « KOSHI NO MAWARI » ; la partie projections et luxations portait le nom de « JU-HO » (méthode de la souplesse).

Extrait du livre « Le NIHON TAI JITSU »
Ed. SEDIREP Par Roland HERNAEZ 8e Dan Nihon Taï-Jitsu – FFKDA

Le Krav Maga

Le Krav Maga est une discipline de combat simple, directe, efficace, et accessible à toutes les catégories de population. Elle met l’accent sur la gestion du combat, l’analyse de l’environnement, et la préservation de soi en toute circonstance et se compose de deux parties principales :

  • Le self-défense qui en est la charpente, et qui rassemble des techniques variées permettant de se défendre contre une grande variété d’attaques, armées ou non et de venir rapidement à bout d’un ou plusieurs assaillants.
  • Le combat corps à corps qui constitue une phase plus avancée du Krav Maga, et inclut la dimension psychologique du combat (gérer le stress, travail à plusieurs, les armes…)

Elle connaît aujourd’hui sur la scène internationale un vif engouement auprès du grand public dans sa version civile.

 

Les Arts Martiaux Vietnanmiens

Près de 14 000 personnes pratiquent les Arts Martiaux Vietnamiens au sein de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées. En France, le Viêt Võ Đao  (« Viêt » pour Viêtnam – « Võ » pour Art Martial – « Đao » pour Voie) se développe au début des années 50, sous l’impulsion de Maîtres Vietnamiens (Nguyen Dan Phu, Pham Xuan Tong, Tasteyre Tran Phuc, Hoang Nam, Pham Hoang, Trung Hoa, Bui Van Thinh…) issus de familles de lettrés.
Dans la grande famille des Arts martiaux Vietnamiens, on distingue au sein de la FFKDA : les AMV Traditionnels (Vo Co Truyen) et le Vovinam Viet Vo Dao.

 

Yoseikan Budo

Le Yoseïkan Budo est un art martial développé à la fin des années 60 et fondé officiellement en 1975 par Maître Hiroo Mochizuki. Né en 1936 à Shizuoka (Japon), fils de Maître Minoru Mochizuki à qui il doit l’essentiel de ses connaissances.

Le répertoire du Yoseïkan Budo englobe des techniques de percussions (pieds, genoux, mains, coudes, tête…), de clefs (torsions et extensions articulaires), de projections, d’immobilisations, d’étranglements et d’armes (traditionnelles ou recouvertes de mousse). Le système de correspondance entre les différentes techniques est démontré et exploité principalement par l’intermédiaire du kata Yoseïkan Happo base fondamentale de la méthode.

 

Wushu / Arts martiaux chinois

« Le wushu désigne collectivement tous les arts martiaux chinois sans distinction particulière de style ou de forme. »

Cette définition figurant dans les statuts de la fédération européenne de wushu (EWUF) signifie que les arts martiaux chinois rassemblent une grande variété de pratiques au sein d’une identité historique et culturelle.
les formes d’expression compétitive (competitive wushu) et traditionnelle (traditionnal wushu) font partie du wushu :

  • les formes de combat comme le sanda (boxe pied-poing et lutte) ou le shuaï-Jiao (lutte chinoise),
  • les styles « externes » (shaolin, hung-gar, tang-lang, wing-tsun, etc.),
  • les styles « internes » (taiji-quan, bagua-zhang, xing-yi-quan, etc.),
  • le qi-gong (méthodes de santé ou de bien-être).

Le patrimoine technique du wushu est donc immense, et cette richesse permet de proposer des activités adaptées aux motivations de chacun.

Les compétitions nationales de wushu  2015-2016 (championnat de France et Coupe de France) sont basées un système de qualifications en zones wushu POUR TOUTES LES CATÉGORIES D’AGE.
POUR LA ZONE ILE DE FRANCE (ESSONNE, HAUTS DE SEINE, PARIS, SEINE ET MARNE, SEINE ST DENIS, VAL D’OISE, VAL DE MARNE, YVELINES) LA DATE LIMITE D’INSCRIPTION EST LE 24 JANVIER 2016.
Téléchargez les documents utiles
En début de rubrique : la « notice explicative » qui expose le système des compétitions nationales wushu et de leurs qualifications.
Puis sous l’intitulé zone wushu ILE DE FRANCE :
– Dossier d’inscription clubs de cette zone (format excel)
– Notice d’aide pour remplir le dossier d’inscription club sous excel
– Affiche de cette zone
– Document d’information sur les qualifications de cette zone (planning, plan d’accès, etc.)

Pour toute autre information :
Noël CATHIER (responsable planification wushu zone ILE DE FRANCE)
noel.cathier@free.fr  06 82 64 19 15

 

 

 

Texte FFKDA