Report / Stage Dominique Valéra13 avril 2021
CDK_MORBIHAN_AFFICHESTAGE_DOMINIQUEVALERA-reporte
Le stage avec Dominique Valéra qui devait se tenir le vendredi 23 avril à Kervignac est reporté à une date ultérieure, suite aux restrictions sanitaires (couvre-feu et confinement).  
Pascal Le Guiniec nous a quitté8 avril 2021
Pascal Le Guiniec, président de club, ceinture noire 3e dan, arbitre officiel national oeuvre pour le karaté sur et autour des tatamis.
Le Comité Morbihan de Karaté par l’intermédiaire de son président Pascal Castiglione, présente ses condoléances à la famille et aux proches de Pascal Le Guiniec, décédé ce vendredi 2 avril 2021. Karatéka pendant près de vingt années, Pascal (3ème Dan) fût le professeur du KSA KERVIGNAC mais aussi son Président. Ses obsèques seront célébrées ce jeudi 8 avril à 14h30 à l’église de Kervignac.  
Passage de grades, le samedi 5 juin 2021 à Muzillac6 avril 2021
CDK_MORBIHAN_PASSAGEDEGRADES_5JUIN
Le Comité Morbihan de Karaté vous informe qu’un passage de grades se déroulera le samedi 5 juin 2021, au dojo de Muzillac. Cet examen de grades, organisé à huis clos, concernera les pratiquants de karaté et de wushu. Pour rappel, l’inscription doit être effectuée avant le 5 mai prochain, cachet de la Poste faisant foi. Fiche inscription
A la découverte du Vo Vietnam avec Fabien Latapie30 mars 2021
Entretien avec le professeur morbihannais
BANNIERESITE_RVB_COMITEMORBIHAN copie
A travers cet échange, Fabien Latapie nous présente l’art martial dans lequel il s’est épanoui ces dernières années. Un art à l’histoire riche où les cultures chinoises et vietnamiennes se croisent pour former le Vo Vietnam.  Entretien – Pouvez-vous nous présenter votre parcours martial ? J’ai commencé par le Judo à 11 ans, art martial que j’ai pratiqué jusqu’à l’obtention de la ceinture noire 1er Dan. Au retour de mon service national, je ne trouvais plus goût à cette discipline, j’ai donc chercher une pratique qui se rapprochait un peu plus des arts martiaux que l’on peut voir dans les films, genre kung-fu. Je suis tombé dans la marmite du VoVietnam que je pratique depuis maintenant 21 ans. Sans grand intérêt pour le passage de grade au début, j’ai un peu tardé à rentrer dans ce cycle de passages des DAN fédéraux (Dang en Vietnamien). Je suis actuellement 4ème dang (depuis novembre 2018). Dans mon école traditionnelle, l’attention n’est pas porté sur les grades, mais je suis professeur depuis 2009. – Comment avez-vous découvert le Vo Vietnam ? Comme je l’ai évoqué dans mon parcours, je cherchais un art martial moins orienté sport, plus complet et plus traditionnel. J’étais en région parisienne à l’époque. Et j’ai vu qu’il y avait des cours de kung-fu vietnamien à 20 minutes en voiture. J’ai testé et … je n’ai plus arrêté. – Comment êtes vous devenu professeur de cette discipline ? Par quelles étapes êtes vous passé ? La progression au sein de mon…
Un parcours de combattant, du Limousin au Morbihan.26 mars 2021
Témoignage de Roland Lebrun
BANNIERESITE_rolandlebrun
Avec Roland Lebrun, pas de langue de bois. C’est direct et honnête. Alors on vous propose pour ce nouvel entretien, un article sous forme de témoignage où il nous raconte son itinéraire de karatéka au rythme des régions traversées et des différents rôles occupés.  « Je suis né en 45, juste après la guerre. J’ai passé ma jeunesse dans le limousin à Saint-Junien à coté de Limoges. J’étais un fou de sport. J’essayais tout ce que je pouvais. Du rugby, du ping-pong que je faisais chez les communistes puis je passais chez les curés pour faire de la gymnastique (rires) ! J’ai voulu faire du judo et du Tennis aussi car il y avait des clubs dans la ville mais à l’époque ce n’était pas pour des gens de mon milieu. Seuls les pharmaciens, les notaires pouvaient y accéder … Je n’allais que dans des sports où la pratique était gratuite. Je suis rentré dans le rugby à l’âge de 8 ans et j’ai arrêté cette discipline à mes 18 ans, suite à un accident de voiture. Nous habitions sur une terre de rugby et les valeurs de ce sport me plaisaient bien. A 19 ans je suis parti à l’armée, j’ai fait mon service militaire sur 16 mois … et j’ai eu la chance de ne pas partir en Algérie. J’ai mené ma petite vie et je me suis marié mais ça n’a pas fonctionné et je suis finalement parti dans le Doubs, à Bethoncourt précisément, à l’âge de 29 ans. »…