PREMIÈRE DISPOSITION POUR LA RENTRÉE 2020-202113 mai 2020
RENTRE 2020-2021 PAS FRAIS LICENCE
COVID19 – COMMUNIQUE MESURES AUTORISÉES DECONFINEMENT13 mai 2020
97088513_529967227910080_7968991971513466880_o
Merci de prendre connaissance des derniers éléments qui permettront aux clubs du département de pouvoir selon les possibilités de continuer à dispenser de cours.
Francis Didier : « Un premier pas vers la reprise »2 mai 2020
safe_image
Dans la continuité des annonces du Premier ministre mardi 28 avril et de la ministre des Sports ce jeudi 30 avril, Francis Didier, Président de la FFK a répondu à nos questions. Que retenez-vous du discours du Premier Ministre pour nos activités ? Le discours du Premier Ministre sur la stratégie de déconfinement était attendu par tous. Il a permis de confirmer nos anticipations et notamment le côté très progressif de la reprise de la vie sociale. Nous avions anticipé le fait que nous ne pourrions pas reprendre nos activités dans nos dojos dès le 11 mai. Nous savons maintenant qu’il y aura une phase de transition jusqu’au 2 juin pendant laquelle il ne sera possible, ni de pratiquer du sport dans des lieux couverts, ni des sports collectifs ou de contacts. Nous devons donc encore attendre le 2 juin pour en savoir plus sur l’ouverture de nos salles. Cela signifie-t-il que les clubs ne pourront pas reprendre leurs activités le 11 mai ? Nous attendons encore les détails des recommandations du Ministère par arrêté. Il faut cependant faire la différence entre ouverture du dojo et pratique de nos disciplines. Si nous sommes dans l’incertitude concernant l’ouverture des salles, nos pratiques peuvent, pour partie, être pratiquées en plein air, en respectant les règles de distanciation physique. Je pense notamment à la pratique individuelle technique (katas, kihon, …), physique/cardio ou aux pratiques énergétiques du KungFu Wushu. Beaucoup de clubs proposent d’ailleurs ces activités dans les parcs ou sur la plage, en…
Les activités fédérales annulées jusqu’à la fin de saison21 avril 2020
visio_conf_BE-1000x500
Le bureau exécutif, réuni vendredi par visio-conférence, a pris la décision d’annuler l’ensemble des événements organisés par la Fédération jusqu’à la fin de saison. Cette décision fait suite à l’allocution du Président de la République. Suite à cette décision, nous avons demandé à Francis DIDIER, Président de la FFK, comment il envisage la reprise des activités dans les prochains mois. Lors de sa dernière allocution, le Président de la République a annoncé le prolongement du confinement au-delà du 15 avril mais a aussi avancé le 11 mai comme date d’une première étape de déconfinement, qu’est-ce que ces annonces signifient pour la reprise des activités de la FFK ? Je pense que ce qu’il faut retenir, au-delà de cette date du 11 mai, c’est que le déconfinement se fera de façon progressive, et que nous n’avons pas encore les détails des étapes de déconfinement. Il ne faut également pas confondre confinement et rassemblements de personnes. Les activités fédérales, que ce soient les compétitions, les stages, les formations ou les passages de grades sont des rassemblements de personnes. Les activités des clubs entrent également dans cette catégorie plutôt que dans les mesures liées au confinement. Il y a donc encore une incertitude sur la reprise des activités de nos clubs avant la fin de saison ; A quelle date et sous quelles conditions ? Nous ne savons pas pour le moment si les clubs pourront rouvrir dans les mois à venir, ni si il y aura une ouverture possible avec une limite du…
REPORT JO en 2021 Francis DIDIER27 mars 2020
safe_image
Le Président Francis Didier répond aux questions suscitées par la crise sanitaire et l’annonce du report, ce mardi, des Jeux olympiques en 2021. Monsieur le président, nous apprenons le report d’un an des Jeux olympiques, comment réagissez-vous ? Nous savions dès lundi soir que ce serait le cas. Nous étions encore en discussion hier matin par Skype avec le Comité national olympique et sportif français pour en discuter. C’est finalement le premier ministre du Japon, Shinzo Abe, qui l’officialise, ce qui est bien normal car c’est le pays organisateur. Il y avait plusieurs scénarii, dont l’annulation pure et simple, ou le report à l’automne qui vient. Trois mois, c’était séduisant, mais ce serait malheureusement trop court. Comme le rappelait le Canadien Dick Pound, ancien vice président du Comité international olympique, les effets du virus sont décalés sur l’ensemble de la planète et il est à craindre que dans quelques mois, l’Afrique, l’Amérique du Nord et du Sud soient au cœur de la crise, comme c’est le cas pour nous en ce moment. Faire les Jeux, c’est être sûr que tous les athlètes puissent venir. Je pense que c’est une bonne décision, qui donne un peu de temps et qui, surtout, permet de sortir à ce niveau de cette période d’indécision stressante pour tout le monde. Maintenant que c’est décidé, on applique. Cette décision implique un certain nombre de conséquences immédiates… On peut déjà évoquer le TQO, ce tournoi décisif pour la sélection olympique, que nous avions obtenu d’organiser début mai. Je…