Le stage Jissen Karaté, reporté au samedi 25 septembre prochain4 mai 2021
AFFICHE_LBK_STAGE_JISSENKARATE_REPORTE copie
Suite aux annonces gouvernementales de la semaine dernière, liées à la situation sanitaire, la Ligue est contrainte de reporter son stage régional « Jissen Karaté » initialement prévu le 29 mai prochain à Ploërmel. Nos trois hauts gradés animeront ce stage le samedi 25 septembre prochain, lors de la nouvelle saison sportive. En attendant, nous vous proposons de relire les deux interviews réalisées dernièrement avec deux des trois intervenants. Interview Bertrand Kron : « L’angle bio mécanique est important pour durer dans la pratique » Interview Serge Cal : « Le Must ? Transmettre une idée, une approche et aiguiser la curiosité »  
Commission Féminine – Appel à candidature3 mai 2021
CARRE_ACTUALITE_COMMISSIONFEMININE
La Ligue Régionale de Bretagne de Karaté lance un appel à candidature pour le poste de Responsable de la Commission Féminine. Toute personne licenciée à la Ligue peut prétendre à devenir responsable de cette commission. Fiche Appel à candidature  
Serge Cal : « Le must ? Transmettre une idée, une approche et aiguiser la curiosité »22 avril 2021
BANNIERE_PHOTO_SERGECAL
Originaire des Hauts-de-France, Serge Cal (60 ans) a débuté les arts martiaux à l’âge de 13 ans, influencé comme beaucoup à l’époque par les films de Bruce Lee. Fondateur du Kemposhinkai, il nous retrace son parcours martial et nous explique ce qu’il souhaite transmettre lors du stage organisé par la Ligue le 25 septembre prochain. Quand univers professionnel et pratique martiale se nourrissent « Je suis de la génération « Bruce Lee ». Je regardais les films et c’est par ce biais que j’ai débuté les arts martiaux. J’avais 13/14 ans et il n’y avait pas de style à l’époque. On pratiquait le karaté, point. Je m’entrainais dans mon garage et c’est rapidement devenu une passion. A 20 ans, je suis entré dans l’administration pénitentiaire. Ce cadre et les différents postes occupés m’ont fait bourlinguer à travers la France : région parisienne, Haute-Savoie, retour dans le Nord … j’ai découvert au fil de ces déménagements beaucoup de styles de karaté. Le plus marquant a été le Kyokushinkai. C’est devenu ma base. C’est un détenu avec qui j’échangeais et qui pratiquait le Kyokushinkai qui m’a fait découvrir ce style. Je l’ai adopté pour son efficacité. Je me suis ensuite rendu en Hollande voir Jon Bluming, le responsable européen du Kyokushinkai afin d’approfondir mon apprentissage. En tant que moniteur technique d’intervention en milieu carcéral, j’ai fait évoluer mon approche au fil du temps. Je me suis rendu compte qu’en intervention, ma pratique du karaté, seule, n’était pas assez efficace. J’ai très rapidement puisé dans le sambo et…
Bertrand Kron : « L’angle biomécanique est important pour durer dans la pratique »12 avril 2021
92934161_3212531545431788_2664502843200765952_n
Avec Serge Cal (7è Dan) et Gilles Richard (7è Dan), Bertrand Kron sera en stage le samedi 25 septembre avec la Ligue Régionale de Bretagne de Karaté. Pratiquant de Kyokushinkai et de formation médicale, Bertrand Kron nous parle de cette passion pour une discipline qu’il a découvert au hasard d’une rencontre en Espagne et pour laquelle il a développé une approche biomécanique, pouvant s’adapter à tous les styles de karaté.  Témoignage Un départ en Espagne et une découverte  En mai 68, nous sommes en pleine révolution estudiantine en France et mes parents jugent bon de m’éloigner de Paris car je suis un adolescent un peu agité. Mon frère vit en Espagne donc nous partons nous installer près de Barcelone. Je me souviens que depuis la fenêtre de notre maison au bord de la plage, je vois une personne qui fait des mouvements en « pyjama blanc » (rires). Un jour je vais discuter avec lui et il me dit qu’il pratique une discipline appelée le karaté. A l’époque, cette pratique est peu connue en Europe. Pendant 4 années, il me donne des cours de façon amicale, sans que je ne sache de quel style il s’agit, mais le hasard a fait que c’était déjà du kykushin. Quand je rentre en France pour suivre mes études de médecine. Je reviens à Paris et comme le karaté me plait, je cherche un club à proximité de mon domicile. Je tombe sur l’un des seuls clubs de kyokushin en France, une chance. Je m’entraine près de 20 heures par semaine, sur 4 ou 5 séances. C’est une discipline qui me plait énormément. En quittant la capitale, après mes…
Décès de Pascal Le Guiniec7 avril 2021
Pascal Le Guiniec, président de club, ceinture noire 3e dan, arbitre officiel national oeuvre pour le karaté sur et autour des tatamis.
C’est avec une profonde tristesse et une grande émotion que nous avons appris en fin de semaine dernière le décès de Pascal Le Guiniec. Pascal a pratiqué pendant vingt années le karaté, débutant dans notre discipline en 1991. Suite à l’obtention du DIF en 1997 et du Brevet d’Etat en 1999, il a enseigné pendant plusieurs années au Karaté Club de Kervignac. Il avait obtenu sa ceinture noire 3è Dan en 1999 et était devenu arbitre national en 2009, avant d’arrêter la pratique en 2011. Denis Mettler, l’ensemble des membres du Comité Directeur et l’Equipe Technique Régionale, adressent leurs sincères condoléances à la famille de Pascal Le Guiniec et à ses proches. Ses obsèques seront célébrées ce jeudi 8 avril à 14h30 à l’église de Kervignac.